Moteur de Recherche de l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

Archives du blog

mercredi 16 juin 2010

Mise à jour 2010 de la brochure : "Précautions d'utilisation d'Internet dans le domaine de la santé" éditée par le Leem

Mise à jour 2010 de la brochure Mise à jour 2010 de la brochure "Précautions d'utilisation d'Internet dans le domaine de la santé" éditée par le Leem (Les Entreprises du médicament).

Ce document réalisé dans la Commission paritaire composée de représentants d´associations de consommateurs et de patients, de médecins, de pharmaciens et d´industriels présente six thématiques afin de prévénir les risques liés à l´utilisation d´Internet et d´informer de son rôle majeur pour la constitution de réseaux et pour la recherche d´information :

  • information sur les médicament et les maladies,
  • mise en garde - conseil pour sélectionner les sources d´information les plus fiables,
  • principaux sites d´information sur la santé,
  • internet et achat de médicament : danger !,
  • forums de discussion et chats sur des questions médicales,
  • la télémédecine.


extrait 1 :

"Conseils pour sélectionner les sources d’information les plus fiables

Il est conseillé de prêter une attention particulière aux points suivants :

L’identification de la source
Qui édite l’information ? (interroger la rubrique souvent intitulée “qui sommes-nous” ou “contactez-nous”), l’auteur est-il bien identifié ?

Quelle est la “notoriété” de l’éditeur de l’information ?
Est-ce un site officiel d’institution ou d’association, ou une page personnelle ?

L’actualité de l’information
De quand date sa dernière mise à jour ?

Quelles sont la nature et les prestations proposées par le site ?
Est-ce un site privé ou public, un forum de discussions, un portail, un moteur de recherche, une base de données ?
Il existe plusieurs niveaux d’interactivité : les forums de discussions libres, les discussions filtrées par un modérateur et enfin les échanges de courriers électroniques. Il faut savoir qui répond aux questions posées.

Son financement
Par l’auteur ? Par la publicité ? Par un partenaire financier ?
Son nom doit alors être clairement affiché.

Ses destinataires
A qui est destinée l’information ? Y a-t-il plusieurs niveauxde lecture (général ou technique, grand public ou professionnels) ?

Certains sites santé sont exclusivement destinés aux professionnels de santé qui y accèdent en utilisant des mots de passe (pour des raisons de langage trop technique
ou de communication confidentielle qui leur est réservée pour des raisons réglementaires).

L’accès payant
Parfois certains sites sont payants ; se renseigner avant de s’abonner sur les services auxquels le paiement vous donne accès.

Les liens hypertextes
(en cliquant sur une phrase soulignée, ils permettent d’accéder à une autre page d’un site). Attention, ils peuvent amener assez rapidement à sortir du site auquel on s’est connecté, sans que l’on s’en rende compte. Un lien hypertexte peut renvoyer à un site qui donne une information complémentaire et jugée de qualité, mais aussi parfois à des sites dont les informations ne sont pas nécessairement validées ou contrôlées.

L’éthique et la fiabilité médicale
Rechercher une éventuelle validation du site par un organisme de validation des sites santé. Dans ce sens, la fondation Health On the Net (HON) a été choisie en novembre 2007 par la HAS pour certifier les sites de santé en France selon une liste de 8 principes. Selon la fondation, 900 sites étaient certifiés à fin mars 2010.

La publicité directe pour un produit/médicament
Elle est interdite en France et en Europe ; se méfier des descriptions de produits utilisant un registre de vocabulaire superlatif et irréaliste ; lorsqu’un produit de santé est mentionné, cela doit s’accompagner d’éléments d’information obligatoires comme, outre le nom du produit, celui du fabricant, les composants, les conditions d’utilisation, la posologie, les effets indésirables, les conditions de conservation, les indications précises."

extrait 2 :
"Internet et achat de médicaments : danger !

En France, la vente électronique ou par correspondance de médicaments de prescription est strictement interdite, y compris quand elle émane de pharmaciens. En effet, ceux-ci sont astreints à l’obligation de dispensation personnelle, et ne peuvent donc pas proposer des médicaments à la vente sur Internet.

Cependant, cette interdiction n’existe pas dans tous les pays ou parfois, n’est pas contrôlée par les autorités. Il est donc possible d’accéder à des sites Internet étrangers qui proposent toute une gamme de produits vendus comme médicaments.

Acheter des médicaments sur Internet est dangereux
• Car tout médicament doit être délivré en pharmacie, par un pharmacien. Le médicament n’est pas un produit comme les autres. Il a, par définition, un effet actif sur l’organisme, des posologies doivent être respectées, il peut avoir des effets indésirables ou être contre-indiqué pour une personne ou une population donnée (enfants, femmes enceintes…). En conséquence, il ne peut être prescrit que par un professionnel de santé capable de déterminer si le médicament convient ou non au patient. Il sera ensuite délivré par un pharmacien.
• En effet, la prise d’un médicament doit s’accompagner d’un suivi médical et d’un conseil pharmaceutique. Quel sera ce suivi médical et ce conseil après l’achat d’un médicament sur une officine virtuelle ?

Des risques de préjudices
• En terme de Santé Publique :
Internet n’étant pas contrôlé, on ne peut vérifier la qualité, l’efficacité, la sécurité et l’origine des produits, ni l’identité du vendeur... Les risques de recevoir des médicaments frauduleux par ce biais sont importants : contrefaçons (copies illicites), malfaçons… A la différence des médicaments vendus en pharmacie, il n’existe aucune assurance de qualité, ni de contrôle des autorités compétentes.
• D’un point de vue financier :
escroqueries, commandes non honorées, des produits payés peuvent ne jamais parvenir au destinataire ou ne pas correspondre à la commande. De même, du fait de l’interdiction en France du commerce des médicaments sur Internet, les commandes sont fréquemment saisies et confisquées par les douanes."

source : leem.org -