Moteur de Recherche de l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mercredi 29 juillet 2009

Premier Baromètre de l'Information Santé en France en 2009

Juin 2009 - D'après le Premier Baromètre de l'Information Santé, une étude nationale réalisée par Pharmagest Inter@ctive, Intermedix et IDS Santé, même si 82% des français se disent en bonne forme, ils recherchent de l'information médicale avec une préférence pour Internet (60%) puis les sites (toujours sur Internet) spécialisés en santé (44%) et après les brochures obtenues chez le médecin (39%) , la télévision (28%), les magazines santé (26%), les brochures chez le pharmacien (19%) et la radio (5%).

baromète information santé sources des patients en 2009- cliquer pour agrandir l'image ci-dessus -

Le résultat est sensiblement le même chez les personnes qui déclarent ne pas être en bonne santé.
Pour les médecins et les pharmaciens titulaires, Internet (69% et 60%) est la seconde source d'information après les bases documentaires professionnelles (77% et 81%).

sources de l'information santé des médecins et pharmaciens en 2009- cliquer pour agrandir l'image ci-dessus -

En revanche seulement 26% des patients interrogés pensent que l'information sur les sites de santé est très fiable. C'est le ministère de la santé qui selon eux est le plus fiable (51% de "très" fiable) avec les institutions. Enfin 4% seulement pensent que les forums santé sur Internet sont très fiables.

perception de la fiabilité l'information santé par les patients selon les sources en 2009  - cliquer pour agrandir l'image ci-dessus -

voir source IDS Santé et le PDF du Premier Baromètre de l'Information Santé -

dimanche 26 juillet 2009

Quels patients utilisent le plus Internet pour gérer leur maladie et son traitement médical

10 pathologies les plus recherchées par les patients concernés en 2009 aus états-unis
cliquer sur l'image pour l'agrandir

Selon un communiqué de presse de Manhattan Research, daté du 8 avril 2009, 60% des adultes aux USA utilisent Internet pour chercher de l'information médicale et gérer leur maladie. Cette étude montre que cette fréquence d'utilisation du web en tant qu'outil décisionnel de santé dépend de la pathologie du patient. Les 10 premiers sujets les plus recherchés, par les patients concernés directement, sont l'acné, l'hyperactivité avec déficit de l'attention de l'adulte, la fibromyalgie, la migraine, les allergies, le syndrome de l'intestin irritable, le trouble anxieux/la phobie sociale, l'asthme, le syndrome de la jambe sans repos, le cancer... voir le communiqué de presse en anglais du 8 avril 2009 de Manhattan Research -

dimanche 19 juillet 2009

Offre de Google Health : stocker son "testament médical" de fin de vie

Google Health (Google SantéSAN FRANCISCO, 16 juillet 2009 — Les utilisateurs de Google Health (Google Santé) peuvent désormais stocker en ligne leur "testament médical" de fin de vie pour guider leurs médecins et leur famille s'ils ne peuvent plus communiquer.

Google Health met ainsi à la disposition des internautes un formulaire sur lequel ils peuvent préciser ce qu'ils veulent que les médecins fassent ou ne fassent pas au cas où ils seraient trop malades ou blessés trop grièvement pour communiquer leurs souhaits, explique le géant de l'internet sur son site... lire le communiqué de l'AFP sur Google Health - article original en anglais sur le blog officiel de Google :"Plan ahead: Document and share your health wishes with Google Health" -

mardi 7 juillet 2009

Informatisation de la santé : sondage TNS Sofres pour le CNOM

CNOM Conseil national de l’Ordre des médecins03 juin 2009 - 91% des Français favorables à l’usage des nouvelles technologies dans le cadre de l’exercice médical


Le Conseil national de l’Ordre des médecins publie aujourd’hui les résultats d’un sondage inédit sur l’opinion du grand public et des médecins sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) en santé. Les fortes attentes exprimées par les personnes interrogées appellent à donner un véritable coup d’accélérateur au développement de l’usage des TIC dans le cadre de l’exercice médical.



Les chiffres à retenir

Pour le grand public :

- 91% des personnes interrogées estiment que l’utilisation des outils informatiques dans l’exercice de la médecine est une bonne chose pour leur suivi médical
- 78% souhaitent avoir la possibilité de savoir qui a eu accès à leur dossier médical et quelles informations ont été consultées
- 75% souhaitent pouvoir connaître la teneur des messages qui ont été échangés sur leur compte par des médecins ou d’autres professionnels de santé.


Pour les médecins :

- 68% des médecins jugent la mise en place d’un dossier médical personnel informatisé et accessible par Internet utile dans le cadre de leur pratique quotidienne
- 62% d’entre eux jugent le déploiement d’une messagerie professionnelle sécurisée et dédiée aux médecins utile dans le cadre de leur pratique quotidienne
- 47% des médecins pensent que l’amélioration de la coopération entre les différents professionnels de santé sera le premier avantage du développement de l’utilisation des nouvelles technologies dans le cadre de la pratique médicale.

Les médecins comme les patients appellent à donner un coup d’accélérateur au développement de l’usage des TIC dans l’exercice de la médecine

Les Français se montrent très largement favorables à l’utilisation des outils informatiques dans l’exercice de la médecine : 91% des patients estiment en effet qu’il s’agit d’une bonne chose pour leur suivi médical, et 34% jugent même qu’il s’agit d’une très bonne chose.

En parallèle, les médecins expriment de fortes attentes pour le développement de nouveaux outils informatiques : 68% d’entre eux jugent que la mise en place d’un dossier médical personnel informatisé et accessible par internet sera utile dans leur pratique quotidienne, tandis que 62% jugent utile le déploiement d’une messagerie professionnelle sécurisée et dédiée aux médecins.... lire tout le Communiqué de Presse du CNOM -