Moteur de Recherche de l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mercredi 25 novembre 2009

OMS et INTERPOL : opération internationale contre la vente de médicaments illicites et de contrefaçon sur Internet

OMS organisation mondiale de la santé 19 novembre 2009 - Une semaine internationale d’action contre la vente de médicaments illicites et de contrefaçon sur Internet a donné lieu à une série d’arrestations et à la saisie de milliers de produits médicaux potentiellement dangereux.

Face au nombre sans cesse croissant des sites Web sur lesquels il est possible de se procurer des médicaments dangereux et illicites, INTERPOL et le Groupe spécial international anticontrefaçon de produits médicaux (IMPACT) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont organisé l’Opération Pangea II pour attirer l’attention sur les dangers de l’achat de médicaments sur Internet.

Dans le cadre de cette opération, qui s’est déroulée du 16 au 20 novembre dans le monde entier, l’étroite collaboration entre organismes nationaux de contrôle des médicaments et services de police et de douane s’est concentrée sur les trois principaux services utilisés par les sites Web illicites pour mener à bien leurs activités, à savoir : les fournisseurs de services Internet, les systèmes de paiement et les services d’expédition.

Lors de l’opération, la surveillance d’Internet a permis de détecter 751 sites qui se livraient à des activités illicites au nombre desquelles figuraient l’offre de médicaments placés sous contrôle ou devant être délivrés uniquement sur ordonnance ; 72 de ces sites ont d’ores et déjà été fermés. Les agents des organismes de contrôle des médicaments et des douanes ont en outre inspecté plus de 16 000 colis, saisi 995 colis et près de 167 000 comprimés de contrefaçon et illicites – dont des antibiotiques, des stéroïdes et des médicaments pour maigrir, qui ont été confisqués. 22 personnes au total font actuellement l’objet d’une enquête pour diverses infractions, notamment la vente et la fourniture illicites de médicaments non autorisés ou vendus uniquement sur ordonnance... lire tout le communiqué d'Interpol -